Psychomotricienne

CHATOU

06 60 74 28 28

mathilde.etienne.psychomot@gmail.com

La motricité libre, intervention d’une psychomotricienne en maternelle

Publié par Mathilde Etienne le

motricité libre enfants psychomotricienne montesson

La motricité libre, intervention d’une psychomotricienne en maternelle

Décomposition d’une séance de motricité libre

motricité libre enfants psychomotricienne montesson

Le temps de la séance : 30 minutes de motricité libre.

En début de cycle, une séance de 30 minutes permet aux enfants de s’approprier le matériel. Par la suite, une séance peut se diviser en 15 minutes de motricité libre suivie de 15 minutes de motricité dirigée.

Le rôle de l’adulte

En début de séance, le psychomotricien rappelle les règles de base dans la salle de motricité : « on doit faire attention aux autres et à soi, on doit respecter le matériel ». Ensuite, chaque enfant expérimente librement le matériel installé.

Le choix du matériel

En début d’année, le même matériel sera proposé pendant plusieurs séances : ballons, cerceaux, petites balles, plots…Puis, 2 ou 3 sortes de matériel sera proposé, ce qui multipliera les possibilités d’expérimentation.
Une fois que ce mode de fonctionnement sera bien installé, les enfants pourront choisir librement leur matériel.

La dynamique de groupe : les interactions

En début de Petite Section, les séances collectives dirigées par le psychomotricien peuvent être impressionnantes et intimidantes.
La motricité libre permettra ainsi aux plus discrets de s’épanouir avec plus de confidentialité, et d’expérimenter des gestes très simples avec les autres enfants.
Il n’est pas question ici pour le psychomotricien d’animer la séance, mais de se situer en périphérie du groupe.
Ce sera l’occasion de solliciter les plus timides, ou de prendre le temps de discuter avec un élève en particulier.
Le psychomotricien pourra parfois interrompre la séance brièvement pour montrer ce que font certains : s’échanger les ballons assis au sol, promener des cordes enroulées et nouées autour des cerceaux…
Des petits groupes pourront se créer spontanément et des petits rituels pourront se mettre en place.
L’objectif de ces séances de motricité libre est que tout le monde soit en action, et que chacun puisse choisir une activité qui lui plaît, le plaisir de l’action venant soutenir l’investissement tonique et corporel.

Compétences nécessaires à l’enfant

En séance de motricité libre, le jeune enfant doit expérimenter les différentes propriétés des objets, chercher et explorer toutes les possibilités du matériel mis à disposition et enfin, il doit se déplacer sur différents supports. Ensuite, lors d’une séance, l’enfant apprend les règles de la vie en collectivité, règles indispensables s’il veut devenir un jour « élève ». Il joue avec les autres et respecte les règles de base. Enfin, motricité libre ne veut pas dire « faire n’importe quoi » comme on peut trop souvent l’entendre. En effet, une séance de motricité libre est pensée par le psychomotricien, elle est structurée et nécessite une préparation en amont.
La pratique de la motricité libre est répandue dans les crèches alors qu’elle l’est beaucoup moins dans les écoles maternelles. Il s’agit alors pour le psychomotricien de se mettre en retrait du groupe, et de laisser les enfants faire  comme ils veulent avec le matériel proposé mais en respectant les règles de base.

Les objectifs d’une séance de motricité libre

papillon motricité libre psychomotricienne vesinet

Différents objectifs sont à atteindre afin de permettre à l’enfant de développer toutes ses compétences. Ainsi, il est important que l’enfant développe ses capacités motrices et à son rythme. Aussi, il peut chercher toutes les possibilités du matériel de motricité et développer ainsi sa créativité et son imaginaire. L’intérêt de cette approche est de créer et développer des jeux sans l’initiative du psychomotricien, prendre confiance en ses capacités et enfin développer l’estime de soi

Résumé sur les bienfaits d’une séance de motricité libre

  • Laisser les enfants expérimenter leurs capacités motrices
  • Les encourager à dépasser leurs capacités ou renforcer celles qu’il maîtrise
  • Les pousser à explorer toutes les possibilités d’un même matériel
  • Développer son imaginaire, sa créativité
  • Coopérer avec ses pairs, prendre des initiatives

Pieds nus ? Pourquoi ?​

  • Pour stimuler la plante des pieds
  • La marche pieds nus améliore la circulation sanguine et lymphatique
  • Elle favorise aussi la diminution du stress et l’amélioration du sommeil
  • Elle permet aussi une prise de conscience de l’environnement
  • Les pieds possèdent en effet plus de 200 000 terminaisons nerveuses, ce qui les rend incroyablement sensibles
  • Se déplacer pieds nus contribue à muscler leurs pieds et leurs jambes tout en améliorant leur proprioception, qui est la perception inconsciente des mouvements et de l’orientation dans l’espace, résultant de stimuli situés dans votre propre corps.

Cliquer sur ce lien “comment chausser les petits pieds ?”

La psychomotricité est l'étroite relation entre le corps, les émotions et les pensées. La pratique psychomotrice est une activité proposée à l'enfant à partir de son jeu spontané. Le jeu spontané étant la liaison permanente qui existe entre ce qui est de l'ordre des sensations, de la tonicité, des émotions, des pensées inconscientes, c'est un tout qui permet à l'enfant de se mettre en relation avec soi-même et avec le monde extérieur
Bernard Aucouturier
Pédagogue

Mathilde Etienne, psychomotricienne à Chatou

Catégories : maternelle

Mathilde Etienne

Psychomotricienne DE, Master 2