15 avenue de l’Europe 78400 CHATOU

06 60 74 28 28

mathilde.etienne.psychomot@gmail.com

Troubles psychomoteurs (TDC, TAC et dyspraxie) : quelles solutions ?

Publié par Mathilde Etienne le

Troubles psychomoteurs psychomotricité dyspraxie

Quelles solutions pour les troubles psychomoteurs (TDC TAC dyspraxie...) ?

Introduction sur les troubles psychomoteurs

Les TDC, troubles psychomoteurs, anciennement appelés TAC sont des troubles du développement de la coordination. C’est un trouble du mouvement qui affecte le fonctionnement de l’enfant dans son quotidien. L’enfant éprouve des difficultés dans l’apprentissage des habiletés motrices.
Ces troubles entraînent un retard du développement psychomoteur de l’enfant. Cela lui invalide la réalisation de certaines tâches de la vie quotidienne (prévoir, organiser, exécuter ou modifier un geste).
Le TDC peut toucher un domaine moteur bien ciblé (écriture, motricité fine) ou plusieurs domaines moteurs (coordinations, équilibre, motricité fine).
Différents éléments aussi bien dans la vie quotidienne que scolaire peuvent « mettre la puce à l’oreille » et doivent inquiéter parents et enseignants.

Troubles psychomoteurs psychomotricité dyspraxie

Les recommandations de la Haute Autorité de Santé du dépistage à la prise en charge pour les troubles psychomoteurs

Dans la vie courante

Signes d’appel

  • Désintérêt voire refus des jeux faisant appel à la construction, au dessin.
  • Enfants malhabiles
  • Retard dans les jeux moteurs : vélo, courses, jeux collectifs
  • Difficultés pour tous les gestes de la vie quotidienne : habillage, toilette, repas, etc.
dyspraxie psychomotricité chatou montesson carrieres

En moyenne et grande section de maternelle

Signes d’appel

  • Difficultés dans le graphisme : tracer les lettres, colorier
  • Ne peut pas tracer un carré en fin de moyenne section ou un triangle en grande section
  • N’écrit pas son nom de façon lisible en fin de GSM
  • Difficultés à coller, à découper
  • Dessin pauvre, mal structuré, peu varié dans ses formes et ses couleurs, contrastant avec la construction du récit qu’il en fait, la vivacité d’esprit
  • Ne se prépare pas seul pour aller en récréation (ex. attacher son manteau), ou aller/sortir des toilettes (se rhabiller, se laver les mains)
  • Difficultés pour se moucher, mettre ses gants
  • Chutes fréquentes
  • Aspect brouillon, maladroit, peu soigné du travail
  • Manque d’aisance en motricité globale, malhabileté dans les activités de motricité fine
  • Difficultés de repérage et d’orientation dans le temps et/ou dans l’espace

Actions à mettre en œuvre

  • Adaptation (valoriser les côtés positifs) et aide pédagogique si signes sévères ou mal supportés par l’enfant et par son entourage
  • Si les difficultés ne s’améliorent pas malgré les aides pédagogiques (et en comparaison avec les réalisations habituelles des autres enfants de la classe et du même âge) :
    • Examen de première intention des fonctions graphiques et du contexte cognitif (raisonnement verbal)
    • Adresser pour un bilan au psychomotricien ou à l’ergothérapeute. Mise en place de séances de rééducation si nécessaire

Fin CP-CE1 et après

Signes d’appel des difficultés :

  • Graphiques et calligraphiques (copie de figures, respect de la forme des lettres, reproduction de trajectoire, irrégularité de dimension, lenteur)
  • Pour tous les gestes de la vie quotidienne : habillage, toilette, repas, etc.
  • Organisation du matériel scolaire: mauvaise manipulation des outils ( règle, ciseaux, compas, etc.
  • A accélérer la réalisation de gestes préalablement appris
  • De repérage spatial ; tableau à double entrée, cartes de géographie

Actions à mettre en œuvre

  • Mise en place de soutiens pédagogiques ciblés sur les habiletés fragiles, des adaptations (valoriser les côtés positifs) et compensation
TDC psychomotricien dyspraxie troubles

Pourquoi un examen psychomoteur ?

L’examen psychomoteur de l’enfant cible la motricité en relation avec les milieux social et physique.
En premier lieu, il comporte un entretien visant à recueillir les éléments nécessaires à la compréhension de la demande du sujet en lien avec ses caractéristiques, son environnement et son vécu de la situation.
Ainsi, le psychomotricien identifie et analyse les signes cliniques concernant les fonctions mises en jeu dans la psychomotricité du sujet. Aussi, il permet d’apprécier le fonctionnement psychique, les émotions et les affects du sujet.
Le psychomotricien sélectionne les outils d’observation et d’évaluation en psychomotricité (bilans, tests standardisés, mises en situation, épreuves) en fonction du contexte environnemental du sujet et son vécu des situations.
Le bilan psychomoteur permet également d’identifier et d’analyser l’influence de l’environnement matériel et humain sur le développement psychomoteur du sujet. L’analyse des résultats de l’évaluation et des informations recueillies sur le sujet et son environnement vise à formuler un diagnostic psychomoteur et à construire le projet d’intervention du psychomotricien.

Dyspraxie psychomotricien psychomotricité TDC

Les objectifs de la rééducation psychomotrice

  • Développer, dans la mesure du possible, les compétences déficitaires
  • Favoriser le recours aux compétences préservées, et valoriser leur utilisation, en gardant pour objectif la préservation de l’estime de soi et du bien-être de l’enfant
  • Développer les processus de compensation, ainsi que les moyens de la compensation
  • Favoriser un lien entre la rééducation et la pédagogie (information indispensable de l’enseignant quant aux difficultés fonctionnelles en rapport avec le ou les troubles, et les possibilités d’adaptations pédagogiques. Cette information peut être dispensée, avec l’accord des parents, par le médecin de l’enfant, le médecin scolaire, le rééducateur et/ou par défaut, par les parents).

Autres liens sur les troubles psychomoteurs

Mathilde Etienne, psychomotricienne à Chatou

Catégories : Psychomotricité

Mathilde Etienne

Psychomotricienne DE, Master 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *